Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Actes 25

Paul en appelle à César

1 Trois jours après avoir pris ses fonctions à la tête de la province, Festus se renditi de *Césaréej à *Jérusalem.

2 Les chefs des *prêtres et les notables juifs se présentèrent devant lui pour porter plainte contre Paulk.

3 Ils lui demandèrent avec insistance, comme une faveur spéciale, de faire transférer l’accusé à Jérusalem. Ils avaient déjà fait leurs plans : sur le trajetl, ils voulaient lui dresser une embuscade et le tuer.

4 Mais Festus leur répondit : – Paul est en prisonm à Césaréen, et je ne vais pas tarder à retourner moi-même dans cette ville.

5 Il y a parmi vous des hommes compétents : qu’ils m’y accompagnent, et si cet homme a commis quelque irrégularité, qu’ils portent plainte contre lui !

6 Festus ne resta pas plus de huit à dix jours à Jérusalem, puis il redescendit à Césarée. Le lendemain de son retour, il alla siéger au tribunala et y fit comparaître Paulb.

7 A peine celui-ci fut-il entré, que les *Juifs venus de Jérusalem l’entourèrent et portèrent contre luic un grand nombre de graves accusations, mais ils ne pouvaient pas les prouverd.

8 Paul, quant à lui, disait pour sa défensee : – Je n’ai commis aucune faute ni contre la *loi juive, ni contre le *Templef, ni contre Césarg.

9 Mais Festus voulait se concilierh la faveur des Juifs ; il demanda donc à Paul : – Acceptes-tu de retourner à Jérusalem pour y être jugé sur cette affairei sous ma présidence ?

10 – Non, répliqua Paul, je me tiens ici devant le tribunal de l’empereur, et c’est devant ce tribunal que je dois être jugé. Quant aux Juifs, je ne leur ai fait aucun tortj, tu as pu fort bien t’en rendre compte par toi-même.

11 Si je suis coupable et si j’ai commis un crime passible de la peine de mort, je ne refuse pas de mourir. Mais si les accusations de ces gens-là sont sans aucun fondement, nul n’a le droit de me livrer entre leurs mains. J’en appelle à l’empereurk !

12 Alors Festus, après avoir délibéré avec ses conseillers, décida : – Tu en as appelé à l’empereur ; tu comparaîtras donc devant l’empereurl.

Paul devant Festus et Agrippa

13 Quelque temps plus tard, le roi Agrippa et Bérénice arrivèrent à Césaréem pour rendre visite à Festus.

14 Leur séjour dura plusieurs jours. Festus en profita pour exposer au roi le cas de Paul : – J’ai là un homme, dit-il, que mon prédécesseur Félix a laissé en prisonn.

15 Lors de mon passage à Jérusalem, les chefs des prêtres et les responsables de la nation juive sont venus porter plainte contre luio et ils m’ont demandé de le condamner.

16 Mais je leur ai répondu que les Romains n’ont pas coutume de livrer un prévenu avant de l’avoir confronté avec ses accusateurs et de lui avoir donné l’occasion de se défendre de leurs accusationsp.

17 Ils sont donc venus ici avec moi. Je n’ai pas voulu remettre l’affaire à plus tard et, dès le lendemain, j’ai tenu audience et donné l’ordre d’amener cet hommeq.

18 Je m’attendais à ce que ses accusateurs le chargent de toutes sortes de crimes graves. Il n’en fut rien.

19 Il ne s’agissait que de discussionsr au sujet de leur propre religion et d’un certain Jésus qui est mort et dont Paul dit qu’il est vivants.

20 Je me suis trouvé dans l’incapacité de prendre une décision dans un débat de ce genre. J’ai donc demandé à Paul s’il consentait à monter à Jérusalem pour que son affaire y soit jugéet.

21 Mais il a préféré user de son droit d’appel et il a demandé que sa cause soit portée devant le tribunal de l’empereur. J’ai donc ordonné de le garder en prison jusqu’à ce que je puisse l’envoyer à Césaru.

22 Alors Agrippa dit à Festus : – J’aimerais bien entendre cet homme, moi aussi. – Tu pourras l’entendre dès demainv, lui répondit Festus.

23 Le lendemain, donc, Agrippa et Bérénicew arrivèrent en grand apparatx et firent leur entrée dans la salle d’audience, suivis des officiers supérieurs et des notables de la ville. Sur un ordre de Festus, Paul fut introduity.

24 – Roi Agrippa, dit alors le gouverneur, et vous tous qui êtes ici présents, vous avez devant vous l’homme au sujet duquel toute la foule des *Juifsz est venue me trouver, à Jérusalem aussi bien qu’ici, pour crier qu’il n’avait plus le droit de vivrea.

25 Or, en ce qui me concerne, je n’ai rien trouvé dans son cas qui puisse mériter une condamnation à mortb. Cependant, puisqu’il en a appelé à l’empereurc, j’ai décidé de le lui envoyer.

26 Seulement, je ne dispose d’aucun fait précis à écrire à l’empereur. C’est pourquoi je le fais comparaître devant vous, et tout spécialement devant toi, roi Agrippa, afin d’avoir quelque chose à écrire après cet interrogatoire.

27 Car il est absurde, me semble-t-il, d’envoyer ainsi un prisonnier à Rome sans pouvoir préciser les accusationsa dont il est l’objet.