Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Actes 24

Paul devant le gouverneur Félix

1 Cinq jours après, le *grand-prêtre Ananiasw descendit à *Césarée accompagné de quelques responsables du peuple et d’un avocat nommé Tertulle. Ils se présentèrent au gouverneurx pour porter plaintey contre Paul.

2 On appela celui-ci et Tertulle commença son réquisitoire en ces termes : – Excellencez, grâce à toi, à ta sage administration et aux réformes que ta sollicitudea pour ce peuple t’a inspirées, nous jouissons d’une paix parfaite.

3 Sois assuré, très excellent gouverneur Félix, que partout et toujours, nous en éprouvons la plus vive gratitude.

4 Toutefois, nous ne voudrions pas te retenir trop longtemps. Je te prie seulement de nous accorder pour quelques instants ta bienveillante attention.

5 Nous avons découvert que cet individu est un danger public : il provoque des troublesb chez tous les *Juifsc dans le monde entier, c’est un chef de la sected des Nazaréense,

6 et il a même tenté de profaner le *Templef. C’est alors que nous l’avons arrêté. [Nous voulions le juger d’après notre *Loi.

7 Mais le commandant Lysias est intervenu avec beaucoup de violence et l’a arraché de nos mains,

8 nous ordonnant de porter notre accusation devant toi.] Procède toi-même à son interrogatoire et tu pourras reconnaître, d’après ses réponses, le bien-fondé de toutes nos accusations contre lui.

9 Les Juifs s’empressèrent de confirmera ses paroles en disant : – Oui, tout ce qu’il a dit est exact.

10 Sur un signeb du gouverneur, Paul prit à son tour la parole : – Je sais, dit-il, que depuis plusieurs années tu exerces la justice sur notre nation. C’est donc en toute confiance que je viens te présenter ma défensec.

11 Comme tu peux le vérifier toi-même, il n’y a pas plus de douze joursd que je suis monté à *Jérusalem pour y adorer Dieu.

12 Or, personne ne m’a vu dans la cour du Templee en train de discuter avec quelqu’un. Jamais on ne m’a surpris à soulever le peuplef ni dans les *synagogues, ni dans la ville,

13 et ces gens ne peuvent pas apporter la moindre preuve pour appuyer les accusations qu’ils viennent de porter contre moig.

14 Certes, je le reconnais volontiers devant toi : je sers le Dieu de mes ancêtresh suivant la « Voiei » qu’ils qualifient de « sectej » ; je crois tout ce qui est écrit dans la *Loi et les *prophètesk.

15 J’ai cette espérancel en Dieu – et cette espérance est aussi la leur – que les morts, justes et pécheurs, ressusciterontm.

16 C’est pourquoi je m’applique sans cesse, moi aussi, à garder une conscience irréprochablen, tant devant Dieu que devant les hommes.

17 Après plusieurs années d’absence, je suis revenu dans mon pays pour apporter une aideo en argent aux gens de mon peuple et pour présenter des offrandes à Dieu.

18 J’étais alors dans la cour du Temple, après avoir accompli les cérémonies de la *purificationp ; il n’y avait autour de moi ni attroupement, ni désordreq. Telle était la situation quand ils m’ont trouvé.

19 Mais, en fait, ce sont des Juifs de la province d’*Asier qui m’ont trouvé, et ce sont eux qui devraient être ici pour soutenir leurs accusations devant toi, s’ils ont quelque reproche à me faires.

20 Ou bien alors, que ceux qui sont ici présents disent de quel méfait ils m’ont reconnu coupable lorsque j’ai comparu devant le *Grand-Conseil.

21 A moins qu’ils ne me fassent grief de cette seule phrase que j’ai lancée, debout devant eux : « Si je suis mis en accusationt, c’est parce que je crois en la résurrection des morts. »

22 Alors Félix, qui était très bien renseigné au sujet de la « Voieu », ajourna le procès en disant : – Quand le commandant Lysias viendra ici, j’examinerai votre affaire.

23 Il donna à l’officier responsable de Paul l’ordre de le garder prisonnierv, mais en lui laissant une certaine libertéw et sans empêcher sa parenté et ses amis de venir lui rendre des servicesx.

24 Quelques jours plus tard, Félix revint, accompagné de sa femme Drusille qui était juive. Il fit appeler Paul et il l’écouta parler de la foi en Jésus-Christy.

25 Mais lorsque Paul en vint à ce qu’est la juste manière de vivrez, à la maîtrise de soia et au jugement à venirb, Félix prit peurc et lui dit : – Pour aujourd’hui, cela suffit : tu peux te retirer. Quand j’en aurai le temps, je te ferai rappelerd.

26 Il nourrissait l’espoir que Paul lui donnerait de l’argente. C’est pourquoi il le faisait venir assez souvent pour s’entretenir avec lui.

27 Deux années s’écoulèrent ainsi ; après quoi, Félix fut remplacé par Porcius Festusf. Mais, pour se ménager les bonnes grâcesg des Juifs, Félix laissa Paul en prisonh.