Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

2 Samuel 23

Les dernières déclarations de David

1 Voici les dernières paroles de David : Voici ce que déclare | David, fils d’Isaï, cet homme haut placéi, qui a reçu l’onctionj | de la part du Dieu de Jacob, oui, voici les paroles | qu’Israël se plaît à chanter.

2 L’Espritk de l’Eternel | s’est exprimé par moi, ses paroles sont sur ma langue.

3 Le Dieu d’Israël a parlé, le rocherl d’Israël m’a dit : Le justem gouverneur des hommes qui gouverne en révérantn Dieuo

4 est pareil au soleilp | qui se lève au matinq et répand sa lumièrer | dans un ciel sans nuage, et la verdure sort de terre | par ses rayons et par la pluies.

5 N’en est-il pas ainsi | de ma dynastie devant Dieu, puisqu’il a conclu avec moi | une alliance éternellet,en tout bien établie | et qu’il respectera toujours ? En toutes circonstances, | il œuvre à mon salut, il accomplit tous mes désirs.

6 Mais les vauriens sont tous | pareils à des épinesu | que l’on rejette au loin. On ne les saisit pas | avec une main nue,

7 celui qui veut les prendre se munit d’un crochet de fer | ou du bois d’une lance, et il les jette au feu, | pour les brûler sur place.

Les vaillants guerriers de David (1 Ch 11.10-41)

8 Voici les noms des plus vaillants guerriersv de David : Le premier est Yosheb-Bashébethw le Tahkmonite, il était chef du groupe des trois. C’est lui qui, avec son javelot, tua huit cents hommes au cours d’un seul combat.

9 Le second était Eléazar, fils de Dodox et petit-fils d’Ahohiy. Il était l’un des trois guerriers qui accompagnèrent David lorsqu’il défia les Philistins rassemblés pour la bataille. Déjà, les hommes d’Israël battaient en retraite et gagnaient les hauteurs,

10 mais lui tint bon et frappa les Philistins jusqu’à ce que sa main fut engourdie et resta crispée sur la poignée de son épée. Ce jour-là, l’Eternel accorda une grande victoire à Israël ; les Israélites n’eurent plus qu’à revenir derrière Eléazar pour s’emparer des dépouilles.

11 Après lui vient Shamma, fils d’Agué de Harar. Les Philistins s’étaient rassemblés à Léhi. Il y avait là un champ couvert de lentilles. Les Israélites avaient pris la fuite devant les Philistins,

12 mais Shamma prit position au milieu du champ, le libéra et frappa les Philistins. Ainsi l’Eternel accorda une victoire éclatante.

13 Un jour, au début du temps de la moisson, trois membres du groupe des trente vinrent trouver David dans la caverne d’Adoullamz, tandis qu’une troupe de Philistins était campée dans la vallée des Rephaïma.

14 David se trouvait alors dans son refuge fortifiéb et un poste de Philistins occupait Bethléhemc.

15 David fut soudain pris d’un brûlant désir et s’écria : – Qui me fera boire de l’eau du puits qui se trouve à la porte de Bethléhem ?

16 Alors les trois guerriers pénétrèrent dans le camp des Philistins et puisèrent de l’eau au puits qui est à la porte de Bethléhem. Ils l’apportèrent et la présentèrent à David ; mais il ne voulut pas en boire, et il la répanditd en libation pour l’Eternel.

17 Il s’exclama : – Que l’Eternel me garde de faire pareille chose ! Cette eau représente le sange de ces hommes qui sont allés là-bas au péril de leur vie. Il refusa donc de la boire. Tel fut l’exploit de ces trois guerriers.

18 Abishaïf, frère de Joab, fils de Tserouya, était le chef de ce groupe de trois. Un jour, il brandit son javelot contre trois cents hommes et les tua. Ainsi, il devint célèbre parmi le second groupe des trois.

19 Il était le plus considéré parmi ces trois et devint leur chef ; mais il n’égala pas les trois du premier groupe.

20 Benayahoug de Qabtséelh, fils de Yehoyada et petit-fils d’un vaillant guerrier qui avait accompli de nombreux exploits, tua deux puissants héros moabites. C’est lui aussi qui, un jour de neige, descendit au fond d’une citerne pour y tuer un lion.

21 C’est encore lui qui tua un Egyptien de taille impressionnante armé d’un javelot. Il bondit sur lui, armé d’un simple bâton, et lui arracha son javelot dont il se servit pour le tuer.

22 Tels furent les exploits de Benayahou, fils de Yehoyada, qui se fit une renommée parmi le second groupe des trois.

23 Il fut le plus estimé parmi les trente, mais sans égaler ceux du premier groupe des trois. David lui confia le commandement de sa garde personnelle.

24 Le groupe des trente comprenait aussi Asaëli, frère de Joab, Elhanân, fils de Dodo de Bethléhem,

25 Shamma et Eliqa, tous deux de Harodj,

26 Héletsk de Péleth, Iral, fils d’Iqqesh de Teqoa,

27 Abiézerm d’Anatothn, Mebounnaï de Housha,

28 Tsalmôn, d’Ahoah, Maharaïo, de Netophap,

29 Hélebq, fils de Baana, de Netopha, Ittaï, fils de Ribaï, de Guibéar en Benjamin,

30 Benayahou, de Piratôns, Hiddaï, de Nahalé-Gaasht,

31 Abi-Albôn, de la vallée du Jourdain, Azmaveth, de Barhoumu,

32 Eliahba de Shaalbôn, Bené-Yashên, Jonathan,

33 Shamma, de Harar, Ahiam, fils de Sharar, d’Arar,

34 Eliphéleth, fils de Ahasbaï, fils d’un Maakathienv, Eliamw, fils d’Ahitophelx, de Guilo,

35 Hetsraï, de Karmely, Paaraï, d’Arab,

36 Yigueal, fils de Nathan, de Tsobaz, Bani de Gad,

37 Tséleq, l’Ammonite, Nahraï, de Beérotha, qui portait les armes de Joab, fils de Tserouya,

38 Ira et Gareb, tous deux de Yéterb,

39 et Uriec, le Hittite. Au total, ils étaient trente-sept.