Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

2 Samuel 22

Un cantique de David

1 David adressa à l’Eternel les paroles de ce cantiquem lorsque l’Eternel l’eut délivré de tous ses ennemis, et en particulier de Saül.

2 Il dit ceci : L’Eternel est ma forteressen, | mon rochero, mon libérateurp.

3 Il est mon Dieu, le roc solide | où je me réfugieq. Il est mon Sauveur tout-puissantr, | mon remparts et mon boucliert. Mon asile est en lui. Toi, mon Sauveur, tu me délivres | des hommes violents.

4 Louéu soit l’Eternel : | quand je l’ai appelé, j’ai été délivré | de tous mes ennemis.

5 La mort m’enserrait de ses flotsv, et, comme un torrent destructeur, | me terrifiait.

6 Oui, le séjour des morts | m’entourait de ses liensw, le piège de la mort | se refermait sur moi.

7 Alors, dans ma détressex, | j’invoquaiy l’Eternel. Vers mon Dieu, je lançai | mon appel au secours, mon cri parvint à ses oreilles et, de son Temple, il m’entendit.

8 La terrez s’ébranle et chancellea, les fondementsb du ciel | se mettent à frémir,tout secoués par sa colère.

9 De la fumée s’élève | de ses narines, et un feu dévorantc | sort de sa bouche :des charbons embrasésd.

10 Il courbe le ciel et descend, un sombre nuagee à ses pieds.

11 Un *chérubinf est sa monture, sur les ailes du ventg | il apparaît,

12 et dans les replis des ténèbresh, | il trouve son abri, dans l’obscurité de l’orage | et dans des nuages opaques.

13 De l’éclat qui est devant lui jaillissent des charbons ardentsi.

14 L’Eternel tonnea dans le ciel, la voix du Dieu très-haut résonne.

15 Et soudain, il envoie des flèchesb | pour disperser mes ennemis, il lance des éclairs | pour les mettre en déroute.

16 A ta menacec, ô Eternel, et au souffled de ta colère, le fond des océans paraît, les fondements du monde | sont mis à nu.

17 Du haut du ciele, | il étend sa main pour me prendre, me retirerf des grandes eaux,

18 m’arracher à mes adversairesg, à mes rivaux plus forts que moi.

19 Ils m’affrontaient | au jour de mon désastre, mais l’Eternel | a été mon appuih.

20 Il m’a retiré du danger, il m’a délivréi, car il m’aimej.

21 Oui, l’Eternel a bien voulu | me traiter selon ma justicek, il a vu que mes mainsl sont puresm ; | l’Eternel m’a récompensé,

22 puisque je suis resté fidèlen | aux voies qu’il a prescrites, je n’abandonne pas mon Dieu | pour m’adonner au mal.

23 J’ai toujours ses lois sous mes yeuxo, je ne fais fip d’aucun de ses préceptes.

24 Envers lui, je suis sans reprocheq, je me suis gardé du péché.

25 L’Eternel m’a récompensé | d’avoir agi avec droiturer et d’avoir gardé les mains pures.

26 Avec celui qui t’est fidèle, | tu es fidèle. Avec qui est irréprochable | tu es irréprochable,

27 et avec celui qui est pur, | tu es toi-même purs, mais avec les vauriens, | tu montres ton habiletét.

28 Ceux qui sont humblesu, tu les sauves, tu regardes les orgueilleuxv | et puis tu les abaissesw.

29 Tu es ma lampex, ô Eternel. Tu illumines mes ténèbres.

30 Avec toi, je me précipite | sur une troupe bien armée, grâce à toi, je franchis des murs.

31 Parfaitesy sont les voies | que prescrit l’Eternel, et sa parole est éprouvéez. Ceux qui le prennent pour refuge | trouvent en lui un boucliera.

32 Qui est Dieu, sinon l’Eternel ? Qui est un rocb ? C’est notre Dieuc !

33 C’est Dieu ma place forte, il me trace un chemin parfait.

34 Grâce à lui, comme une gazelle | je coursd et me maintiens sur les hauteurse.

35 C’est lui qui m’entraînef au combat, et me fait tendre l’arcg de bronze.

36 Ta délivrance | me sert de bouclierh. Par ta sollicitude, | tu me rends fort,

37 grâce à toi, j’avance plus vitei, mes jambes ne fléchissent pas.

38 Je poursuis tous mes adversaires, | je les détruis et je ne reviens pas | sans les avoir brisés.

39 Je les achève, je les frappej : aucun ne se relève, ils sont étendus sous mes pieds.

40 Tu me rends fort pour le combat, tu fais plier mes agresseurs : | les voilà à mes piedsk.

41 Tu mets mes ennemis en fuitel, ceux qui m’en veulent sont brisés.

42 Ils ont beau crier au secoursm, | personne ne vient à leur aiden, et s’ils appellent l’Eternel, | celui-ci ne leur répond paso.

43 Je les réduis en poudrep, je les piétine, je les fouleq | comme la bouer des rues.

44 En face d’un peuple en révolte, | tu me fais triomphers. Tu me maintienst chef des nations. Un peupleu qu’autrefois | je ne connaissais pas | m’est maintenant soumis.

45 Oui, des étrangers me courtisentv, au premier mot, ils m’obéissentw.

46 Les étrangers perdent courage, tremblantsx, ils quittent leurs bastions.

47 Dieu est vivant ! Qu’il soit loué, | lui qui est mon rocher ! Que l’on proclame la grandeura | de Dieu, le rocher qui me sauveb.

48 Ce Dieu m’accorde ma revanche, il abaisse sous moi des peuples.

49 Tu me fais échapper aux ennemisc, oui, tu me fais triompher d’euxd. Et tu viens m’arracher | aux hommes violents.

50 Aussi, je publie tes louanges, | Eternel, parmi les nations, je te célèbre par mes chantse.

51 Pour son roi, l’Eternel opère | de grandes délivrancesf. Il traite avec bonté | celui qui a reçu l’onctiong, David et sa postérité, | pour toute éternitéh.