Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

2 Samuel 16

David et Tsiba

1 Quand David eut un peu dépassé le sommet de la colline, Tsibao, l’intendant de Mephibosheth, vint à sa rencontre avec deux ânes bâtés portant deux cents pains, cent paquets de raisins secs, cent autres de fruits d’été et une *outre de vinp.

2 Le roi lui demanda : – Que veux-tu faire de tout cela ? Tsiba lui répondit : – Les ânes sont destinés à la famille du roi pour être montés ; les pains et les fruits serviront de nourriture aux jeunes gens et le vin rafraîchiraq ceux qui seront fatigués dans le désert.

3 Le roi reprit : – Mais où est donc le fils de ton maîtrer ? Tsibas répondit : – Il est resté à Jérusalem, car il s’est dit : « Maintenant le peuple d’Israël me restituera la royauté de mon père. »

4 Le roi déclara alors à Tsiba : – Dans ce cas, je te donne tout ce qui appartient à Mephiboshetht. Tsiba répondit : – Je me prosterne devant toi, mon seigneur le roi ! Puissé-je conserver toujours ta faveur.

Shimeï maudit David

5 Alors que David s’approchait de Bahourimu, un homme sortit de ce village. Il appartenait au même groupe familial que Saül et s’appelait Shimeïv ; c’était un fils de Guéra. Il s’avançait en prononçant des malédictionsw contre David

6 et lançait des pierres sur lui et tous ses hauts fonctionnaires, malgré la foule et les soldats qui entouraient le roi à sa droite et à sa gauche.

7 Shimeï criait en le maudissant : – Va-t’en, va-t’en, assassin, vaurien !

8 La mort des membres de la famille de Saül, à la place duquel tu as régnéx, te retombe dessus. L’Eternel a fait passer la royauté à ton fils Absalom. Te voilà dans le malheur parce que tu as versé le sangy.

9 Alors Abishaïz, fils de Tserouya, dit au roi : – Pourquoi laisse-t-on ce chien crevéa insulter mon seigneur le roi ? Permets-moi d’aller lui couper la têteb !

10 Cela vous regarde-t-il, fils de Tserouyac ? lui répondit le roi. Qu’il prononce ses malédictions, car si l’Eternel lui a dit de me maudire, qui peut le lui reprocherd ?

11 Puis David déclara à Abishaï et à tous ses fonctionnaires : – Si mon propre filse que j’ai engendré cherche à me faire mourir, à plus forte raison ce Benjaminite agira-t-il ainsi ! Laissez-le tranquille et qu’il maudisse, car l’Eternel le lui a ditf.

12 Peut-être l’Eternel considérera-t-il ma situation misérableg et changera-t-il la malédiction d’aujourd’huih en bieni.

13 David et ses gens poursuivirent leur route, mais Shimeï avançait parallèlement à lui sur le flanc de la montagne, continuant à maudire, à lancer des pierres et de la terre.

14 Finalement, le roi et toute sa suite arrivèrent exténuésj à Bahourim. Là, ils purent prendre quelque repos.

Absalom arrive à Jérusalem

15 Entre-temps, Absalomk et toute la troupe des hommes d’Israël étaient entrés dans Jérusalem ; Ahitophela était avec lui.

16 Lorsque Houshaïb l’Arkien, l’ami de David, arriva auprès d’Absalom, il s’écria : – Vive le roi, vive le roi !

17 Absalom lui dit : – C’est là toute l’affection que tu as pour ton ami ? Pourquoi n’es-tu pas allé avec luic ?

18 Houshaï lui répondit : – Non, je me rallie à celui qui a été choisi par l’Eternel, par ce peuple et par tous les soldats d’Israël, et je veux rester de son côté.

19 D’ailleurs, qui est-ce que je vais servir ? N’est-ce pas son fils ? Comme j’ai été le serviteur de ton père, ainsi je serai le tiend.

20 Alors Absalom dit à Ahitophel : – Tenez conseil ensemble. Que dois-je faire ?

21 Ahitophel lui répondit : – Va vers les épouses de second rang de ton père qu’il a laissées pour garder le palais, couche avec elles, et tout Israël saura que tu as outragé ton père. Ainsi le courage de tous tes partisans en sera affermi.

22 On dressa donc une tente sur le toit en terrasse du palais, et Absalom y alla coucher avec les épouses de second rang de son père sous les yeux de tout Israële.

23 En ce temps-là, les conseilsf d’Ahitophel avaient autant d’autorité, pour Davidg comme pour Absalom, qu’une parole de Dieu lui-même.