Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

1 Timothée 3

Les dirigeants dans l’Église et leurs assistants

1 On ditv : « Celui qui aspire à être un dirigeantw dans l’Eglise désire une belle tâchex. » Cette parole est certaine.

2 Il faut toutefois que le dirigeant soit un homme irréprochablea : marib fidèle à sa femme, maître de lui-même, réfléchi et vivant de façon convenablec. Qu’il soit hospitalierd et capable d’enseignere.

3 Il ne doit pas être buveurf ni querelleurg, mais au contraire aimable et pacifiqueh. Que l’amour de l’argenti n’ait sur lui aucune prisej.

4 Qu’il dirige bien sa famillek et maintienne ses enfants dans l’obéissance, en toute dignitél.

5 Car, comment un homme qui ne dirige pas bien sa famillem, serait-il qualifié pour prendre soin de l’Eglise de Dieun ?

6 Que ce ne soit pas un converti de fraîche date, de peur qu’il ne se laisse aveugler par l’orgueilo et ne tombe sous la même condamnation que le diablep.

7 Enfin, il doit aussi jouir d’une bonne réputation parmi ceux qui ne font pas partieq de la famille de Dieu afin de ne pas s’exposer au mépris public et de ne pas tomber dans les pièges du diabler.

8 Il en va de même des diacress. Ils doivent inspirer le respect : qu’ils soient des hommes de parolet, sans penchant pour la boissonu ni pour le gain malhonnête.

9 Ils doivent garder avec une bonne consciencev la vérité révélée de la foi.

10 Il faut qu’eux aussi soient d’abord mis à l’épreuvew. Ensuite, si on n’a rien à leur reprocherx, ils accompliront leur service.

11 Il en va de même pour les femmes diacres : elles doivent inspirer le respect : qu’elles ne soient pas médisantesy ; qu’elles soient maîtresses d’elles-mêmes et dignes de *confiancez dans tous les domainesa.

12 Que les diacres soient des marisb fidèles ; qu’ils assument bien leurs responsabilitésc à l’égard de leurs enfants et de leur famille.

13 Car ceux qui remplissent bien leur ministèred acquièrent une situation respectéee et une grande assurance dans la foi en Jésus-Christ.

Le secret révélé

14 J’ai bon espoir de venir te rejoindre très bientôt ; je t’écris cependant tout cela

15 afin que, si ma venue devait être retardée, tu saches, en attendant, comment on doit se comporter dans la famille de Dieu, c’est-à-dire dans l’Eglisef du Dieu vivantg. Cette Eglise est une colonne qui proclame la véritéh, un lieu où elle est fermement établie.

16 Voici ce que nous reconnaissons ensemble : – il est grand le secret du plan de Dieu, le Christ, qui fait l’objet de notre foi. Il s’est révéléi | comme un être humainj, et, déclaré juste | par le Saint-Esprit, il a été vu | par les *anges. Il a été proclamé | parmi les non-Juifsk. On a cru en lui | dans le monde entierl. Il a été élevém | dans la gloire.