Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

1 Samuel 21

1 Là-dessus, David se mit en route et s’en alla, tandis que Jonathan retourna en ville.

David chez le prêtre Ahimélek

2 David se rendit à Noba, auprès du prêtre Ahimélek. Celui-ci accourut tout tremblantb au-devant de lui et lui demanda : – Comment se fait-il que tu sois seul ? Pourquoi n’y a-t-il personne avec toi ?

3 Le roi m’a chargé d’une mission, lui répondit David, et il m’a dit : « Que personne ne sache rien de l’affaire pour laquelle je t’envoie et de l’ordre que je t’ai donné. » C’est pourquoi j’ai donné rendez-vous à mes hommes à un certain endroit.

4 Maintenant, qu’as-tu à manger sous la main ? Peux-tu me donner cinq pains ou quelque chose d’autre ?

5 Le prêtre lui répondit : – Je n’ai pas de pain ordinairec sous la main, mais seulement des pains consa-crésd. Tu peux les prendre pour tes hommes s’ils n’ont pas eu de relations sexuelles récemmente.

6 David répondit au prêtre : – Ils n’en ont certainement pas eues, tout comme par le passéf quand je suis parti en campagne. Si l’équipement de mes hommes est consacrég pour une expédition profane, à plus forte raison aujourd’hui sont-ils tous consacrés avec leur équipement.

7 Alors le prêtre lui remit des pains consacrésh, car il n’en avait pas d’autres sous la main. C’étaient des pains qui avaient été exposés devant l’Eternel et qui venaient d’être retirés de la table de l’Eternel pour être remplacés par du pain frais.

8 Or, ce même jour, un haut fonctionnaire de Saül se trouvait là pour accomplir un devoir religieux devant l’Eternel. Il s’appelait Doëgi l’Edomitej. C’était le chef des bergers de Saül.

9 David demanda ensuite à Ahimélek : – N’aurais-tu pas une lance ou une épée sous la main ? La mission du roi était si urgente que je n’ai pas même eu le temps d’emporter mon épée ou d’autres armes.

10 Le prêtre répondit : – Il y a l’épéek de Goliathl, le Philistin que tu as vaincu dans la vallée du Chênem. La voilà, enveloppée dans un drap derrière l’*éphod. Si tu veux, tu peux la prendre, car c’est la seule arme que nous ayons ici. – Oui, donne-la moi, dit David, elle est sans pareille.

David chez les Philistins

11 Puis David partit ce même jour pour s’enfuir loin de Saül. Il se renditn chez Akish, le roi de Gath.

12 Les hauts fonctionnaires d’Akish dirent au roi : – N’est-ce pas David, le roi du pays ? N’est-ce pas celui pour qui l’on chantait en dansant : « Saül a vaincu ses milliers et David ses dizaines de millierso » ?

13 David prit ces paroles très au sérieux. Il eut une grande peur d’Akish, le roi de Gath.

14 Alors il fit semblant devant eux d’avoir perdu la raisonp : il se comportait de manière extravagante et faisait des marques sur les battants des portes et laissait la bave couler sur sa barbe.

15 Akish dit à ses familiers : Vous voyez bien que cet homme est fou. Pourquoi me l’avez-vous amené ?

16 Est-ce que je n’ai pas assez de fous ici que vous m’ameniez encore celui-là pour se livrer à des extravagances devant moi ? Il n’est pas question qu’il mette les pieds dans ma maison !