Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

1 Samuel 18

Le pacte d’amitié entre Jonathan et David

1 Quand David eut terminé de parler avec Saül, Jonathanp s’était profondément attaché à David et s’était mis à l’aimerq comme lui-mêmer.

2 Saül ne le laissa pas retourner dans la maison de son père ce jour-là, il le prit chez lui.

3 Jonathan conclut un pactes d’amitié avec David parce qu’il l’aimait comme lui-même.

4 Il enleva son manteaut et le donna à David, il lui offrit aussi son équipement et jusqu’à son épée, son arc et son ceinturonu.

5 Chaque fois que Saül l’envoyait en expédition militaire, David accomplissait sa mission avec succèsv, de sorte que le roi lui confia le commandement de ses troupes de chocw. Il était estimé de tout le peuple ainsi que des ministres de Saül.

Saül devient jaloux de David

6 Lorsqu’ils étaient revenus de la guerre, après que David eut tué le Philistin, les femmes étaient sorties de toutes les villes d’Israël à la rencontre du roi Saül en chantant, en dansanta et en poussant des cris de joie au son de tambourinsb et de cymbales.

7 Elles chantaientc en chœurs alternés, tout en dansant : Saül a vaincu ses milliers et David ses dizainesd de milliers.

8 Saül le prit très mal et se mit dans une grande colère. – Elles en attribuent dix mille à David, dit-il, et à moi seulement mille ! Il ne lui manque plus que la royautée !

9 A partir de ce moment-là, Saül regarda David d’un mauvais œilf.

10 Dès le lendemain, un mauvais espritg envoyé par Dieu s’empara de Saül, de sorte qu’il entra dans un état d’exaltation au milieu de sa maison. Comme les autres joursh, David jouait de son instrumenti. Saül avait sa lancej en main.

11 Soudain, il la lança en se disantk : – Je vais le clouer contre la paroi. Mais, par deux foisl, David esquivam le coup.

12 A partir de ce jour-là, Saül craignitn David, car l’Eternelo était avec Davidp alors qu’il s’était retiréq de lui.

13 C’est pourquoi Saül l’écarta d’auprès de lui et le nomma commandant d’un « millier » d’hommes. Ainsi David entreprenait des expéditions militairesr à la têtes de ses hommes.

14 Il réussissaitt dans tout ce qu’il entreprenait, car l’Eternel était avec luiu.

15 Lorsque Saül constata ses grands succès, sa peur ne fit qu’augmenter.

16 Par contre, tout Israël et tout Juda aimaient David, car il marchait à la tête de leurs soldats dans les expéditions militairesv.

David devient le gendre du roi

17 Un jour, Saül dit à David : – Je suis prêt à te donner ma fille aînéew Mérab en mariagex à condition que tu me serves comme un vaillant guerrier et que tu livres les combatsy de l’Eternel. Il se disaitz : – Il vaut mieux que ce ne soit pas moi-même qui attente à sa vie, mais plutôt les Philistins !

18 David lui répondit : – Qui suis-jea et que vaut ma vie, de quelle importance est la famille de mon père en Israël, pour que je devienne le gendre du roib ?

19 Mais, quand vint le moment où Mérabc, la fille de Saül, devait être donnée à David, Saül la donna à Adriel de Meholad.

20 Or Mikale, l’autre fille de Saül, aimait David. Quand Saül l’apprit, il en fut ravif,

21 car il se dit : – Je vais la lui donner en mariage, elle sera un bon piègeg pour lui, ainsi il tombera par la main des Philistins ! Il dit donc à David : – Aujourd’hui, tu as une seconde occasion de devenir mon gendre.

22 Puis il ordonna à ses hommes de confiance de parler discrètement à David et de lui dire : – Tu vois que le roi t’a pris en affection et tous ses gens t’aiment, accepte donc maintenant de devenir son gendre !

23 Les ministres de Saül allèrent répéter ces paroles à David ; mais celui-ci leur répondit : – Croyez-vous que ce soit une petite affaire que de devenir le gendre du roih ? Je ne suis qu’un homme pauvre et insignifiant.

24 Les ministres du roi lui rapportèrent la réponse de David.

25 Eh bien, reprit Saül, voilà ce que vous lui direz : « Le roi ne demande pas de dot d’argenti pour sa fille. Tout ce qu’il désire, c’est que tu lui apportes cent prépuces de Philistins pour le vengerj de ses ennemis. » En fait, Saül avait comme butk de faire périr David par la main des Philistins.

26 Les hauts fonctionnaires de Saül rapportèrent ces paroles à David. La proposition de devenir le gendre du roi à ces conditions lui parut acceptable. Avant même l’expiration du délai fixé par le roi,

27 David se mit en campagne avec ses hommes, il tua deux cents Philistins et rapporta la totalité de leurs prépuces au roi pour devenir son gendre. Saül donna donc en mariage à David sa fille Mikall.

28 Saül vit ainsi très clairement que l’Eternel était avec David et que Mikalm sa propre fille aimait David.

29 Sa crainten à l’égard de David redoubla et, dès lors, sa haine envers lui devint définitive.

30 Mais à chaque incursion des princes des Philistins, David remportait plus de succèsa que tous les autres chefs militaires de Saül, de sorte que son nom devint très célèbre.