Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

1 Corinthiens 4

1 En ce qui nous concerne, Apollos et moi, qu’on nous considère donc comme de simples serviteursz du Christa, des intendantsb chargés de communiquerc les secretsd de Dieue.

2 Or, en fin de compte, que demande-t-on à des intendants ? Qu’ils accomplissent fidèlementf la tâche qui leur a été confiée.

3 Pour ma part, peu m’importe le jugement que vous, ou une instance humaine, pouvez porter sur moi. D’ailleurs, je ne me juge pas non plus moi-même.

4 Car, bien que je n’aie rien à me reprocherg, ce n’est pas cela qui fait de moi un justeh. Celui qui me juge, c’est le Seigneuri.

5 Ne jugez donc pasj avant le temps. Attendez que le Seigneur reviennek. Il mettra en lumièrel tout ce qui est caché dans les ténèbresm et il dévoilera les intentions véritables qui animent les cœursn. Alors chacun recevra de Dieuo la louange qui lui revientp.

L’orgueil des Corinthiens

6 Frères, je viens d’employer diverses images à propos d’Apollosq et de moi pour que vous appreniez, à notre sujet, à appliquer cette règle : « Ne pas aller au-delà de ce qui est écritr », et ainsi qu’aucun de vous ne s’enfle d’orgueil en prenant le parti de l’un contre l’autres.

7 Car qui te confère une distinction ? Qu’as-tu qui ne t’ait été donnét ? Et puisqu’on t’a tout donné, pourquoi t’en vanter comme si tu ne l’avais pas reçu ?

8 Dès à présent, vous êtes rassasiés. Déjà, vous voilà richesa ! Vous avez commencé à régnerb sans nous. Comme je voudrais que vous soyez effectivement en train de régner, pour que nous soyons rois avec vous.

9 Mais il me semble plutôt que Dieu nous a assigné, à nous autres *apôtres, la dernière place, comme à des condamnés à mortc car, comme eux, il nous a livrés en spectacled au monde entier : aux *anges et aux hommes.

10 Nous sommes « fous » à cause du Christe, mais vous, vous êtes sages en Christf ! Nous sommes faiblesg, mais vous, vous êtes fortsh ! Vous êtes honorési, nous, nous sommes méprisés.

11 Jusqu’à présent, nous souffrons la faim et la soif, nous sommes mal vêtusj, exposés aux coupsk, errant de lieu en lieul.

12 Nous nous épuisons à travailler de nos propres mainsm. On nous insulte ? Nous bénissonsn. On nous persécuteo ? Nous le supportonsp.

13 On nous calomnie ? Nous répondons par des paroles bienveillantes. Jusqu’à maintenantq, nous sommes devenus comme les déchets du monde et traités comme le rebutr de l’humanité.

L’autorité de Paul

14 Si j’écris ainsi, ce n’est pas pour vous remplir de confusions. C’est pour vous mettre en garde comme des enfantst bien-aimés.

15 En effet, même si vous aviez dix mille maîtres dans la foi en Christ, vous n’avez cependant qu’un seul pèreu. Car c’est moi qui vous ai fait naître à la foi en Jésus-Christ en vous annonçant la Bonne Nouvellev.

16 Je vous invite donc à suivre mon exemplew.

17 C’est dans cette intention que je vous ai envoyéx *Timothéey, mon filsz bien-aimé et fidèle dans le Seigneura. Il vous rappellera les principes de vie chrétienne qui sont les miens, tels que je les enseigne partout dans toutes les Eglisesb.

18 Pensant que désormais je ne reviendrai plus chez vousc, certains se sont mis à jouer les importantsd.

19 Mais, si le Seigneure le veutf, j’irai très prochainementg vous voir et alors je me rendrai compte, non pas des beaux discours que ces prétentieux peuvent tenir, mais de ce dont ils sont capables.

20 Car le règne de Dieu ne consiste pash en paroles, mais en puissancei.

21 Que préférez-vous ? Que je vienne chez vous avec un bâtonj, ou avec un esprit d’amour et de douceur ?