Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

1 Corinthiens 3

Le rôle des prédicateurs de l’Evangile

1 En réalité, frères, je n’ai pas pu m’adresser à vous comme à des hommes conduits par l’Esprits. J’ai dû vous parler comme si vous étiez des hommes livrés à eux-mêmest, comme à de petits enfantsu dans la foi au Christ.

2 C’est pourquoi je vous ai donné du lait et non de la nourriture solidev ; car vous n’auriez pas pu l’assimiler alorsw. Et même aujourd’hui, vous êtes encore incapables de la supporter,

3 parce que vous êtes comme des hommes livrés à eux-mêmesx. En effet, lorsque vous vous jalousez les uns les autres et que vous vous disputezy, n’êtes-vous pas semblables à des hommes livrés à eux-mêmes, ne vous comportez-vous pas d’une manière tout humainez ?

4 Lorsque vous dites : « Moi je suis pour Paul ! » ou : « Moi pour Apollosa ! », n’agissez-vous pas comme les autres hommes ?

5 Après tout, que sont donc Apollosb et Paul ? Des serviteursc, grâce auxquels vous avez été amenés à la foi, chacund d’eux accomplissant la tâche particulière que Dieu lui a confiée.

6 Moi j’ai plantée, Apollos a arroséf, mais c’est Dieu qui a fait croîtreg.

7 Peu importe, en fait, qui plante et qui arrose. Ce qui compte, c’est Dieu qui fait croîtreh.

8 Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux et chacun recevra son propre salaire en fonction du travail accomplii.

9 Car nous travaillons ensemble au service de Dieuj, et vous, vous êtes le champ qu’il cultivek. Ou encore : vous êtes l’édifice qu’il construitl.

10 Conformément à la mission que Dieu, dans sa grâce, m’a confiéem, j’ai posé chez vous le fondementn comme un sage architecteo. A présent, quelqu’un d’autre bâtitp sur ce fondement. Seulement, que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit.

11 Pour ce qui est du fondement, nul ne peut en poser un autre que celui qui est déjà en place, c’est-à-dire Jésus-Christa.

12 Or on peut bâtir sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses ou du bois, du chaume ou du torchis de paille.

13 Mais le jour du jugement montrera clairement la qualité de l’œuvre de chacunb et la rendra évidente. En effet, ce jourc sera comme un feu qui éprouvera l’œuvre de chacund pour en révéler la nature.

14 Si la construction édifiée sur le fondement résiste à l’épreuve, son auteur recevra son salairee ;

15 mais si elle est consumée, il en subira les conséquencesf. Lui, personnellement, sera *sauvé, mais tout juste, comme un homme qui réussit à échapper au feug.

16 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieuh et que l’Esprit de Dieu habite en vousi ?

17 Si quelqu’un détruit son temple, Dieu le détruiraj. Car son temple est saint, et vous êtes ce temple.

18 Que personne ne se fasse d’illusionsk sur ce point. Si quelqu’un parmi vous se croit sagel selon les critères de ce mondem, qu’il devienne fou afin de devenir véritablement sagen.

19 Car ce qui passe pour sagesse dans ce monde est folieo aux yeux de Dieu. Il est écrit en effet : Il prend les sages à leur propre piègep,

20 et encore : Le Seigneur connaît les pensées des sages : elles ne sont que du ventq.

21 Que personne ne mette donc sa fierté dans des hommesr, car tout est à vouss,

22 que ce soit Paul, Apollost, Pierreu, l’univers, la vie, la mort, le présent ou l’avenirv. Tout est à vous,

23 mais vousw, vous êtes au Christx, et le Christ est à Dieuy.