Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

1 Corinthiens 14

Le parler en langues et le don de prophétie

1 Ainsi, recherchez avant tout l’amoura ; aspirezb en outre aux manifestations de l’Espritc, et surtout au don de *prophétied.

2 Celui qui parle dans une langue inconnuee s’adresse à Dieuf et non aux hommes : personne ne comprendg les paroles mystérieusesh qu’il prononcei sous l’inspiration de l’Esprit.

3 Mais celui qui *prophétise aide les autres à grandir dans la foij, les encouragek et les réconfortel.

4 Celui qui parle dans une langue inconnuem est seul à en tirer un bienfaitn pour sa foi ; mais celui qui *prophétiseo permet à toute l’assembléep de grandir dans la foi.

5 Je veux bien que vous sachiez tous parler dans des langues inconnues, mais je préférerais que vous *prophétisiezq. Celui qui *prophétise est plus utile que celui qui s’exprime dans une langue inconnue – sauf si quelqu’un le traduit pour que l’Eglise puisse grandir dans la foir.

6 Supposez, frères, que je vienne chez vous et que je m’exprime exclusivement dans ces langues inconnues, sans vous apporter aucune révélations, aucune connaissancet nouvelle, aucune *prophétie, aucun enseignementu. Quel profit tireriez-vous de ma présence ?

7 Voyez ce qui se passe pour des instruments de musique comme la flûte ou la harpe. Comment reconnaîtra-t-on la mélodie jouée sur l’un ou l’autre de ces instruments s’ils ne rendent pas de sons distincts ?

8 Et qui se préparera pour la bataillev si le signal que donne la trompette n’est pas parfaitement clair ?

9 Il en va de même pour vous : comment saura-t-on ce que vous voulez dire si, en utilisant ces langues inconnues, vous ne prononcez que des paroles inintelligibles ? Vous parlerez en l’air !

10 Il existe, dans le monde, un grand nombre de langues différentes, dont aucune n’est dépourvue de sens.

11 Mais si j’ignore le sens des mots utilisés par mon interlocuteur, je serai un étrangerw pour lui, et lui de même le sera pour moix.

12 Vous donc, puisque vous aspirez si ardemment aux manifestations de l’Esprity, recherchez avant tout à posséder en abondancez celles qui contribuent à faire grandira l’Eglise dans la foi.

13 C’est pourquoi, celui qui parle en langues inconnues doit demander à Dieu de lui donner de traduireb ce qu’il ditc en langage compréhensible.

14 Car si je prie en langues inconnues, mon esprit est en prièred, mais mon intelligence n’intervient pas.

15 Que ferai-je donc ? Je prierai avec mon esprite, mais je prierai aussi avec mon intelligence. Je chanteraif les louanges de Dieu avec mon esprit, mais je chanterai aussi avec mon intelligenceg.

16 Autrement, si tu remercies le Seigneur uniquement avec ton esprit, comment l’auditeur non averti, assis dans l’assemblée, pourra-t-il répondre « *Amenh » à ta prière de reconnaissancei, puisqu’il ne comprend pas ce que tu dis ?

17 Ta prière de reconnaissance a beau être sublime, l’autre ne grandit pas dans sa foij.

18 Je remercie Dieu de ce que je parle en langues inconnues plus que vous tous.

19 Cependant, lors des réunions de l’Eglise, je préfère dire seulement cinq paroles compréhensibles pour instruire aussi les autres, plutôt que dix mille mots dans une langue inconnuek.

20 Mes frères, ne soyez pas des enfantsl dans votre façon de jugerm des choses. Pour le mal, soyez des petits enfantsn, mais dans le domaine du jugement, montrez-vous des adulteso.

21 Il est dit dans l’Ecriturea : Je parlerai à ce peuple | dans une langue étrangère | par des lèvres d’étrangers, et même alors, ils ne m’écouteront pasb, dit le Seigneur.

22 Ainsi, les paroles en langues inconnues sont un signe du jugement de Dieu ; elles concernent, non pas les croyants, mais ceux qui ne croient pasc ; les *prophéties, elles, sont un signe de la faveur de Dieud : elles s’adressent non pas aux incroyants, mais à ceux qui croient.

23 En effet, imaginez que l’Eglise se réunisse tout entière, et que tous parlent en des langues inconnues : si des personnes non averties ou des incroyants surviennent, ne diront-ils pas que vous avez perdu la raisone ?

24 Si, au contraire, tous *prophétisent et qu’il entre un visiteur incroyant ou un homme quelconque, ne se sentira-t-il pas convaincu de péché et sa conscience ne sera-t-elle pas touchée ?

25 Les secretsf de son cœur seront mis à nug. Alors, il tombera sur sa face en adorant Dieu et s’écriera : « Certainement, Dieu est présent au milieu de voush. »

L’ordre dans le culte

26 Comment donc agir, mes frèresi ? Lorsque vous vous réunissezj, l’un chantera un cantiquek, l’autre aura une parole d’enseignementl, un autre une révé-lationm ; celui-ci s’exprimera dans une langue inconnuen, celui-là en donnera l’interprétationo ; que tout cela serve à faire grandir l’Eglise dans la foip.

27 Si l’on parle dans des langues inconnues, que deux le fassent, ou tout au plus trois, et l’un après l’autre ; et qu’il y ait quelqu’un pour traduire.

28 S’il n’y a pas d’interprète, que celui qui a le don des langues garde le silence dans l’assemblée, qu’il se contente de parler à lui-même et à Dieu.

29 Quant à ceux qui *prophétisent, que deux ou trois prennent la paroleq et que les autres jugentr ce qu’ils disents :

30 – si l’un des assistants reçoit une révélation pendant qu’un autre parle, celui qui a la parole doit savoir se tairet.

31 Ainsi vous pouvez tous *prophétiser à tour de rôle afin que tous soient instruits et stimulés dans leur foi.

32 Car les *prophètes restent maîtres d’eux-mêmesu.

33 Dieu, en effet, n’est pas un Dieu de désordrev, mais de paixw ; – comme dans toutes les Eglisesx de ceux qui appartiennent à Dieu,

34 que les femmes n’interviennent pas dans les assemblées ; car il ne leur est pas permis de se prononcery. Qu’elles sachent se tenir dans la soumissionz comme le recommande aussi la *Loia.

35 Si elles veulent s’instruire sur quelque point, qu’elles interrogent leur mari à la maison. En effet, il est inconvenant pour une femme de se prononcer dans une assemblée.

36 Car enfin, est-ce de chez vous que la Parole de Dieub est sortiec ? Est-ce chez vous seulement qu’elle est parvenue ?

37 Si quelqu’un estime être un *prophèted ou pense bénéficier d’une manifestation spirituellee, il doit reconnaître, dans ce que je vous écris, un ordre du Seigneurf.

38 Et si quelqu’un refuse de reconnaître cela, c’est la preuve qu’il n’a pas été lui-même reconnug par Dieu.

39 En résumé, mes frères, recherchez ardemmenth le don de *prophétiei et ne vous opposez pas à ce qu’on parle en des langues inconnues.

40 Mais veillez à ce que tout se passe convenablement et non dans le désordrea.