Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

1 Corinthiens 13

L’amour

1 En effet, supposons que je parle les languesh des hommes et même celles des *angesi : si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien de plus qu’une trompette claironnante ou une cymbale bruyantej.

2 Supposons que j’aie le don de *prophétiek, que je comprenne tous les secretsl et que je possède toute la connaissancem ; supposons même que j’aie, dans toute sa plénitude, la foin qui peut transporter les montagneso : si je n’ai pas l’amour, je ne suis rienp.

3 Si même je sacrifiais tous mes biensq, et jusqu’à ma vier, pour aider les autress, au point de pouvoir m’en vanter, si je n’ai pas l’amour, cela ne me sert de rient.

4 L’amour est patientu, il est plein de bontév, l’amour. Il n’est pas envieuxw, il ne cherche pas à se faire valoirx, il ne s’enfle pas d’orgueily.

5 Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêtz, il ne s’aigrit pasa contre les autresb, il ne trame pas le malc.

6 L’injusticed l’attristee, la vérité le réjouitf.

7 En toute occasion, il pardonneg, il fait confianceh, il espèrei, il persévèrej.

8 L’amour n’aura pas de fink. Les *prophétiesl cesseront, les langues inconnuesm prendront fin, et la connaissance particulière cessera.

9 Notre connaissance est partiellen, et partielles sont nos *prophéties.

10 Mais le jour où la perfection apparaîtrao, ce qui est partiel cesserap.

11 Lorsque j’étais enfantq, je parlais comme un enfant, je pensais et je raisonnais en enfant. Une fois devenu homme, je me suis défait de ce qui est propre à l’enfant.

12 Aujourd’hui, certes, nous ne voyons que d’une manière indirecter, comme dans un miroirs. Alors, nous verrons directementt. Dans le temps présent, je connaisu d’une manière partielle, mais alors je connaîtrai comme Dieu me connaît.

13 En somme, trois choses demeurent : la foiv, l’espérancew et l’amourx, mais la plus grande d’entre elles, c’est l’amour.