Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

1 Corinthiens 10

L’exemple des révoltes d’Israël

1 Car il ne faut pas que vous ignoriezu ceci, frères : après leur sortie d’Egypte, nos ancêtres ont tous marché sous la conduite de la nuéev, ils ont tous traversé la merw,

2 ils ont donc tous, en quelque sorte, été baptisésx « pour *Moïse » dans la nuée et dans la mery.

3 Ils ont tous mangé une même nourriture spirituellez.

4 Ils ont tous bu la même boisson spirituelle, car ils buvaient de l’eau jaillie d’un rocher spirituela qui les accompagnait ; et ce rocher n’était autre que le Christb lui-même.

5 Malgré tout cela, la plupart d’entre eux ne furent pas agréés par Dieu, puisqu’ils périrent dans le désertc.

6 Tous ces faits nous servent d’exemplesd pour nous avertir de ne pas tolérer en nous de mauvais désirs comme ceux auxquels ils ont succombée.

7 Ne soyez pas idolâtresf comme certains d’entre eux l’ont été, selon ce que rapporte l’Ecriture : Le peuple s’assit pour manger et pour boire, puis ils se levèrent tous pour se divertirg.

8 Ne nous laissons pas entraîner à l’immoralitéh sexuelle comme firent certains d’entre eux et, en un seul jouri, il mourut vingt-trois mille personnesj.

9 N’essayons pas de forcer la main au Christa, comme le firent certains d’entre eux qui, pour cela, périrent sous la morsure des serpentsb.

10 Ne vous plaignez pasc de votre sort, comme certains d’entre euxd, qui tombèrent sous les coups de l’*ange exterminateure.

11 Tous ces événements leur sont arrivés pour nous servir d’exemplesf. Ils ont été mis par écrit pour que nous en tirions instructiong, nous qui sommes parvenus aux temps de la finh.

12 C’est pourquoi, si quelqu’un se croit debouti, qu’il prenne garde de ne pas tomberj.

13 Les tentations qui vous ont assaillis sont communes à tous les hommesk. D’ailleurs, Dieu est fidèlel et il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forcesm. Au moment de la tentation, il préparera le moyen d’en sortir pour que vous puissiez y résistern.

S’abstenir de pratiques idolâtres

14 Pour toutes ces raisons, mes amiso, je vous en conjure : fuyez le culte des idolesp.

15 Je vous parle là comme à des gens raisonnables : jugez vous-mêmes de ce que je disq.

16 La « coupe de reconnaissance », pour laquelle nous remercions Dieu, ne signifie-t-elle pas que nous sommes au bénéfice du sacrifice du Christ qui a versé son sang pour nous ? Et le pain que nous romponsr, ne signifie-t-il pas que nous sommes au bénéfice du corps du Christs offert pour noust ?

17 Comme il n’y a qu’un seul pain, nous tous, malgré notre grand nombre, nous ne formons qu’un seul corpsu, puisque nous partageons entre tous ce pain unique.

18 Pensez à ce qui se passe dans le peuple d’*Israël, j’entends Israël au sens nationalv : ceux qui mangent les victimes offertes en sacrificew ne sont-ils pas au bénéfice du sacrifice offert sur l’autelx ?

19 Cela signifierait-il qu’une viande, parce qu’elle est sacrifiée à une idole, prend une valeur particulière ? Ou que l’idole ait quelque réalitéy ? Certainement pasz !

20 Mais je dis que les sacrifices des païens sont offerts à des démonsa et à ce qui n’est pas Dieu. Or, je ne veux pas que vous ayez quoi que ce soit de commun avec les démons.

21 Vous ne pouvez boire à la coupe du Seigneur et en même temps à celle des démonsb. Vous ne pouvez pas manger à la table du Seigneur et à celle des démonsc.

22 Ou bien, voulons-nous provoquer le Seigneurd dont l’amour est exclusif ? Nous croyons-nous plus forts que luie ?

Faire tout pour la gloire de Dieu

23 Oui, tout m’est permis, mais tout n’est pas bon pour nousf. Tout est permis mais tout n’aide pas à grandirg dans la foi.

24 Que chacun de vous, au lieu de songer seulement à lui-même, recherche aussi les intérêts des autresh.

25 Vous pouvez manger de tout ce qui se vend au marchéi sans vous poser de questions, par scrupule de consciencej, sur l’origine de ces aliments.

26 Car la terre et ses richesses appartiennent au Seigneurk.

27 Si un non-croyant vous invite et que vous désiriez accepter son invitation, mangez tranquillement de tout ce qu’on vous serviral, sans vous poser de questions par scrupule de consciencem.

28 Mais si quelqu’un vous dit : « Cette viande a été offerte en sacrifice à une idole », alors n’en mangez pas à cause de celui qui vous a prévenus et pour des raisons de consciencea.

29 – Par conscience, j’entends, évidemment, non la vôtre, mais la sienne. – Pourquoi, en effet, exposerais-je ma libertéb à être condamnée du fait qu’un autre a des scrupules de consciencec ?

30 Si je mange en remerciant Dieud, pourquoi serais-je critiqué au sujet d’un aliment pour lequel je rends grâce à Dieu ?

31 Ainsi, que vous mangiez, que vous buviez, bref, quoi que ce soit que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieue.

32 Mais que rien, dans votre comportement, ne soit une occasion de chutef, ni pour les *Juifs, ni pour les païens, ni pour les membres de l’Eglise de Dieug.

33 Agissez comme moi qui m’efforce, en toutes choses, de m’adapter à toush. Je ne considère pas ce qui me serait avantageux, mais je recherche le bien du plus grand nombrei pour leur salutj.